MINILOGO

« Je suppose que ma vie a commencé comme les autres enfants, constitué d’une forme animale (une matière, une enveloppe contenant d’autres éléments), d’un mental (des pensées, avec une capacité à réfléchir, analyser, comprendre et agir) et de la conscience nécessaire, la vie, l’âme, l’être spirituel qui vont permettre l’action de l’être intelligent afin qu’il puisse se mouvoir dans cette forme animale, et le tout en ordre de marche. »

Cette traduction dans le livre Lumière sur l'Osteopathy à la page 381 n'est pas exhaustive, loin s'en faut. Elle mériterait sans doute quelques améliorations.

Cette traduction, nous pouvons l’améliorer  encore et encore. Pour cela, il faut se plonger dans la démarche d’A.T. Still, sa découverte de la nature, le contexte dans lequel il a évolué et ses recherches spirituelles au sens large, c’est-à-dire l’importance qu’il a accordé au mental, mais aussi sa quête spirituelle qui inclue son endoctrinement méthodiste, ses rencontres avec les Indiens pendant de nombreuses années, les enseignements maçonnique, théosophique, pythagoricien, spirite et bien d’autres encore.

En considérant tout cela nous pouvons tenter une nouvelle traduction encore plus évocatrice quant à la finalité de l’Osteopathy.

D’abord il faut savoir comment la vie est arrivée sur Terre et pourquoi elle a été crée ainsi. À travers les différents enseignements d’A.T Still qui proviennent de la grande Tradition et de la Religion Universelle dont nous parlons dans Lumière sur l’Osteopathy, nous pouvons expliquer le déroulement de la vie sur Terre et de la création de l’homme de la façon suivante :

Le Tout, l’Un, Le Sans Nom, l’Universel a un jour exprimé ses deux aspects : le Transcendant et le Manifesté. Le Transcendant décida que la Vie soit sur la Terre et Il demanda à la Manifestation de faire ce qui devait être fait pour cela. La Manifestation manifesta la Vie, aidée par un autre être, le Mental a qui le Divin chargea de conduire la Connaissance à travers les différents plans de la Manifestation. Mais en descendant les différents plans, de la Conscience divine vers la conscience terrestre, ce Mental a du perdre en traversant chaque plan beaucoup de la Conscience et est arrivé sur la Terre avec ce qu’il lui restait, c’est-à-dire l’inconscience qui contient la conscience endormie en lui, ce que nous pourrions appeler la Nescience, et le subconscient. Cette énergie de vie manifesta, ainsi, selon l’ordre du Divin, la vie sur Terre à travers le minéral, le végétal et l’animal, en y déposant ses attributs, la notion du temps, les cinq sens, les pensées, les désirs, les préférences et toutes les émotions et l’action. Le mental permit à tous ces être de pouvoir se mouvoir et de répondre aux moindres exigences des attributs de cette énergie de vie.

Lorsque, beaucoup plus tard, le Divin décida que l’Homme soit sur Terre, Il demanda à la Manifestation de donner une forme à cet être. Le Divin fit de telle sorte que l’être prenne possession de ce corps, cette enveloppe animale formée par la Nature afin qu’il puisse non seulement se mouvoir mais également et surtout refaire le chemin inverse c’est-à-dire élargir à nouveau sa conscience enrichie de ses expériences terrestres, sortir de l’inconscience, découvrir son âme, afin de refaire Alliance avec le Divin, c’est-à-dire redevenir Divin,

D’autre part dans le contexte méthodiste dans lequel A.T. Still a évolué, le terme “motion“ en plus de signifier le mouvement, l’évolution, l’expansion, était utilisé en tant que la Grâce. La Grâce qui répond à l’appel de l’âme, et qui conduira l’individu à sa réalisation suprême et à son état d’Homme.

Ceci est succinct mais suffisamment compréhensible pour appréhender le sens de la première phrase de l’Autobiography d’A.T. Still. Ainsi, nous pouvons écrire ce qui suit :

Je peux imaginer que ma vie a commencé comme tous les autres enfants, constituée d’une forme animale composée par les éléments de la Nature, un corps animal issue de la force de vie, avec ses attributs : sa notion du temps, ses cinq sens et toutes les émotions, ses pensées, ses désirs, ses préférences, son activité ; un mental, outil de la pensée, de la mémoire, du savoir, de la réflexion, de l’analyse ; et de la conscience nécessaire, l’être spirituel, l’âme, afin que cette dernière puisse sortir de cette enveloppe animale qui le limite, retrouver le chemin de la Conscience et permettre à la Grâce, le Divin, de descendre en répondant à son appel.

Cette explication vous aura sans doute éclairé, et peut-être cela vous permettra de relire ce livre extraordinaire qu’est l’Autobiography d’A.T. Still. Vous pourrez vous aider de Lumière sur l’Osteopathy qui vous donnera quelques éclairages sur sa traduction.

FaLang translation system by Faboba